La veille des Sœurs par l’esprit, un mouvement de changement social

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

1ER OCTOBRE 2014 (Ottawa, ONT) – L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) lira cette déclaration le 4 octobre 2014 dans le cadre de la veille des Sœurs par l’esprit, un mouvement de changement social.

Le 4 octobre est une journée où nous honorons la vie des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées et apportons notre soutien aux familles touchées, de façon tragique, par la mort violente d’un être cher. Le 4 octobre 2014, il y aura plus d’une centaine de veilles de Sœurs par l’esprit d’un océan à l’autre. Aucun autre événement au Canada ne rassemble un aussi grand nombre de communautés autochtones pour précisément célébrer, honorer et soutenir les femmes et filles autochtones.

Les peuples Métis, Inuits et des Premières Nations, de même que de nombreux autres Canadiens préoccupés de la situation, s’élèvent et expriment leurs propres formes d’expression et d’appels à l’action. Une enquête sera une étape cruciale pour la mise sur pied d’un plan d’action national exhaustif et coordonné nécessaire pour traiter de l’étendue et la gravité de la violence à laquelle font face les femmes et filles autochtones. Ensemble nous devons exiger des mesures et obtenir des engagements de la part de tous les ordres de gouvernement.

Le 4 octobre est une journée où nous honorons la vie des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées et apportons notre soutien aux familles touchées, de façon tragique, par la mort violente d’un être cher. Les veilles prennent de nombreuses formes : un rallye, une veille à la chandelle, un atelier, un moment de silence, une marche ou un rassemblement de personnes qui partagent souvenirs et repas. Ensemble, les veilles d’octobre des Sœurs par l’esprit sont devenues un mouvement pour le changement social et un rappel que nos sœurs ne seront pas oubliées.

En conclusion, nous exprimons nos sincères remerciements et notre gratitude aux familles. Elles sont nombreuses ici aujourd’hui et nous les remercions de partager leurs histoires. Vous êtes la raison pour laquelle nous continuons à exiger des mesures. C’est un honneur de marcher à vos côtés sur ce parcours!

Cette déclaration publique est un puissant outil pour le leadership autochtone et non autochtone de montrer son soutien et son engagement envers l’enjeu des femmes et filles autochtones disparues ou assassinées. La présidente Michèle Audette a déclaré: «L’AFAC invite toutes les organisations autochtones du Canada à appuyer cette déclaration publique. C’est maintenant le moment de se rassembler et de demander des mesures. Lorsque nous montrons que nous sommes unis, nous espérons que tous les ordres de gouvernement écoutent. »

La déclaration publique de 2014 invite précisément « tous les gouvernements à travailler avec les femmes autochtones et les organisations représentatives ». L’AFAC continue à demander une enquête publique nationale pour traiter de la violence envers les femmes et filles autochtones. L’AFAC remercie encore une fois ses partenaires de longue date des veilles des Sœurs par l’esprit de soutenir le travail de l’AFAC.

Nous nous réjouissons de votre implication et de votre participation continues.

L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) vise un but collectif : favoriser, promouvoir et encourager le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes des Premières nations et métisses au sein des sociétés des Premières nations, métisses et canadiennes. À titre d’organisation nationale représentant les femmes autochtones depuis 1974, le mandat de l’AFAC est d’obtenir l’égalité pour toutes les femmes autochtones au Canada.

– 30-

Pour plus de détails, veuillez communiquer avec :

Claudette Dumont-Smith, Directrice générale
[email protected]

14.10.01 Veillées de Sœurs par l’esprit