L’AFAC annonce les noms des lauréates du Prix commémoratif Helen Bassett à l’intention des étudiantes 2014

COMMUNIQUÉ – PUBLICATION IMMÉDIATE

Ottawa (Ontario), le 29 août 2014 – L’Association des femmes autochtones du Canada est fière d’annoncer les noms des lauréates du Prix commémoratif Helen Bassett à l’intention des étudiantes 2014. Cette initiative, qui a pour but d’aider des femmes autochtones inscrites à des programmes d’enseignement postsecondaire, résulte de la générosité de Mme Helen Basset. Partisane active de l’égalité des droits pour les Autochtones et, en particulier, les femmes autochtones, Mme Bassett a légué des fonds pour créer des prix à l’intention d’étudiantes de niveau postsecondaire, tout spécialement celles qui se préparent à une carrière dans le domaine du droit.

L’Association des femmes autochtones du Canada tient à appuyer des jeunes femmes autochtones désireuses de poursuivre leurs études au niveau postsecondaire. Cette année, le comité de sélection du Prix commémoratif Helen Bassett à l’intention des étudiantes a reçu et examiné plus de 50 candidatures de femmes autochtones à l’échelle du Canada. L’AFAC est heureuse d’annoncer l’attribution de quatre prix de 1000,00 $ aux remarquables jeunes femmes suivantes.

Siera Bearchell (OUEST)

Siera, qui est Métisse et étudiante en droit, entame la première année d’un doctorat en jurisprudence (Juris Doctor) à l’Université de la Saskatchewan. Grâce à la passion qui la pousse à faire sa marque dans la société, elle a pu surmonter de nombreux obstacles avant d’accéder à la faculté de droit. Lorsqu’elle aura terminé ses études, Siera veut devenir un chef de file en droit canadien et elle entend faire son possible pour avoir un effet important et mémorable sur la vie des femmes autochtones.

Brittnee Sheridan (EST)

Brittnee, jeune citoyenne des Premières Nations originaire de Terre-Neuve, en est à sa quatrième année d’études à l’Université laurentienne, à Sudbury, où elle s’est inscrite en droit et justice, ainsi qu’au programme d’études autochtones. Brittnee est extrêmement active dans la communauté où elle réside et compte sur son bagage éducatif pour réaliser son désir de travailler à l’amélioration des droits de toutes les femmes autochtones au Canada.

Alyssa Flaherty-Spence (NORD)

Alyssa est une étudiante inuite qui a mené à bien un programme d’études préjuridiques à l’intention des étudiants autochtones d’une durée de huit semaines; elle est inscrite en deuxième année du programme de common law de la faculté de droit à l’Université d’Ottawa. Déterminée à faire respecter l’égalité des droits, Alyssa aspire à aider les femmes autochtones par la pratique du droit dans le cadre d’une institution qui reconnaît les injustices lorsqu’il s’agit de la représentation des Autochtones.

Caitlin Tolley (SUD)

Caitlin est une jeune Anishinabe qui est acceptée dans le programme de jurisprudence (Juris Doctor) de l’Université d’Ottawa. À l’âge de 21 ans, elle a été la plus jeune personne de sa communauté à être élue conseillère; à ce titre, elle s’est efforcée de régler des problèmes que connaissent les femmes en matière de santé et de services sociaux. Caitlin entend mettre les compétences qu’elle pourra acquérir par ses études au service des Premières Nations pour défendre leurs intérêts et obtenir justice.

L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) est fondée sur l’objectif commun d’améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des Métisses et des femmes des Premières Nations, au sein de leurs communautés autochtones et de la société canadienne. À titre d’organisme national qui représente les femmes autochtones depuis 1974, l’AFAC a pour mandat de réaliser l’égalité pour toutes les femmes autochtones au Canada.

– 30 –

Pour obtenir plus d’information, s’adresser à :

Claudette Dumont-Smith Directrice générale
Téléphone : 613-722-3033, poste 223
Sans frais :  1-800-461-4043
Courriel : cdumontsmith@nwac.ca

14.08.29 Gagnantes de la bourse commémorative Helen Basset