COMMUNIQUÉ : L’AFAC honore l’artiste autochtone Maxine Noel

le 24 septembre 2016, GATINEAU (Québec)– L’artiste autochtone Maxine Noel a été honorée hier par l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) lors d’une réception privée au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau (Québec). Des dirigeants autochtones et des ministres du Cabinet fédéral se sont rassemblés ce soir pour honorer l’art de Maxine Noel et ses contributions à la sensibilisation du public à la crise des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées au Canada.

L’œuvre de Mme Noel intitulée Not Forgotten [Pas oubliée], qu’elle a offerte à l’Association des femmes autochtones du Canada, sera prêtée pour cinq ans au Musée canadien de l’histoire, où elle sera exposée. On pourra voir le tableau dans la salle de l’histoire canadienne, où il contribuera a raconter l’histoire des femmes autochtones disparues et assassinées. Cette œuvre d’art contient des images symboliques qui honorent les femmes autochtones portées disparues ou victimes de meurtre de chacune des directions traditionnelles, c’est-à-dire les points cardinaux : est, ouest, sud et nord.

L'artiste autochtone Maxine Noel parlant au Musée canadien de l'histoire.
L’artiste autochtone Maxine Noel parlant au Musée canadien de l’histoire.

L’aînée algonquine Claudette Commanda, de même que la présidente de l’AFAC, Dawn Lavell-Harvard, de même que Mark O’Neill, président-directeur général du Musée canadien de l’histoire, et de la Dre Carolyn Bennett, ministre des Affaires autochtones et du Nord, ont exprimé leur profonde reconnaisse envers l’artiste et lui ont rendu hommage pour ce qu’elle a fait pour honorer les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Président Lavell-Harvard est en disant merci à Maxine Noel pour aider à éduquer les Canadiens au sujet de MMIWG.
Président Lavell-Harvard est en disant merci à Maxine Noel pour aider à éduquer les Canadiens au sujet de MMIWG.

 

Le ministre Carolyn Bennett, l'artiste Maxine Noel, la présidente Lavell-Harvard, L’aînée Claudette Commanda, et Mark O'Neill, le président-directeur général du Musée canadien de l'histoire.
Le ministre Carolyn Bennett, l’artiste Maxine Noel, la présidente Lavell-Harvard, L’aînée Claudette Commanda, et Mark O’Neill, le président-directeur général du Musée canadien de l’histoire.

« Chaque année, le Musée canadien de l’histoire reçoit des millions de Canadiens et Canadiennes qui viennent se renseigner sur l’histoire, l’art et les cultures du Canada; à compter d’aujourd’hui, ces millions de personnes pourront admirer Not Forgotten, le cadeau de Maxine Noel, cette œuvre emblématique qui commémore nos femmes et nos filles autochtones disparues et assassinées. Merci, Maxine, a dit la présidente Lavell-Harvard, de nous aider au moyen de cette œuvre magnifique à combler le fossé de l’information en ce qui concerne la crise nationale de nos femmes disparues et assassinées. »

Survivante de la triste expérience des pensionnats indiens, Maxine Noel est une femme autochtone forte, née en 1946 de parents Santee Oglala Sioux

dans la réserve de Birdtail, au Manitoba. Elle a reçu le nom sioux « Ioyan Mani », qui signifie « marcher plus loin »; c’est de ce nom qu’elle signe ses œuvres. Artiste autodidacte, elle a d’abord travaillé comme secrétaire juridique à Edmonton et Toronto avant de se consacrer à plein temps à son art, en 1979.

Ses œuvres ont été présentées dans des musées et des galeries d’art partout au Canada et sont représentées notamment dans les collections du Musée canadien de l’histoire, de l’Université Western Ontario, la Fondation nationale des réalisations autochtones et du Whetung Ojibwa Centre.

Mme Noel a prononcé des conférences et fait partie de comités d’experts à la Saskatchewan School of Fine Arts [École des beaux-arts de la Saskatchewan], à l’Université Western Ontario et au programme autochtone de l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario.

 

L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) est fondée sur l’objectif commun d’améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes des Premières Nations et des Métisses au sein des sociétés autochtones et de la société canadienne. À titre d’organisme national qui représente les femmes autochtones depuis 1974, l’AFAC a pour mandat d’accomplir l’égalité pour toutes les femmes autochtones au pays.

– 30 –

Pour obtenir plus d’information, s’adresser à :

Dan Peters
Directeur général intérimaire
1, rue Nicholas, 9e étage
Ottawa, ON  K1N 7B7
Téléphone : 613-722-3033, poste 249
Sans frais : 1-800-461-4043
Courriel : dpeters@nwac.ca

Please follow and like us: