COMMUNIQUÉ – Statistique Canada lance l’Enquête auprès des peuples autochtones de 2017

OTTAWA (Ontario), le 16 janvier 2017 – Statistique Canada annonce aujourd’hui le début du 5e cycle de l’Enquête auprès des peuples autochtones (EAPA) de 2017. L’enquête assemble de l’information sur les citoyens des Premières Nations qui vivent hors réserve ainsi que les Métis et les Inuits à l’échelle du Canada.

Le thème de cette année, « Bâtir un avenir durable », est axé sur l’éducation et l’emploi des Autochtones de 15 ans et plus. La collecte de données portera sur la santé, les langues, le revenu, le logement et la mobilité. Des données sur les caractéristiques démographiques et socioéconomiques ont été assemblées dans les cycles précédents de l’EAPA, en 1991, 2001, 2006 et 2012.

L’Association des femmes autochtones du Canada encourage les femmes autochtones sélectionnées à y participer à l’enquête, puisque l’EAPA fournit des renseignements d’une grande utilité sur l’emploi, les compétences et la formation, l’éducation et la santé des femmes autochtones. Cette information contribue à l’élaboration éclairée de politiques et d’activités de programmes qui ont pour but d’améliorer le bien-être des peuples autochtones; c’est également une importante source pour divers intervenants, dont les organisations, les communautés, les prestataires de services, les chercheurs, les gouvernements et le public en général.

La collecte de données de l’EAPA se déroulera de janvier à juin 2017. Des intervieweurs de Statistique Canada entreront en communication avec quelque 48 000 citoyens des Premières Nations vivant hors réserve, ainsi que des Métis et des Inuits, par téléphone ou en personne. La sélection est fondée sur les répondants qui se sont identifiés comme Autochtones ou comme étant d’ascendance autochtone dans le Recensement de la population de 2016 de Statistique Canada. Les résultats de l’enquête seront connus à l’automne 2018.

La présidente intérimaire de l’AFAC, Francyne D. Joe, dit des chiffres résultant de ces enquêtes qu’ils constituent « un outil puissant pour comprendre les besoins des individus et des communautés. L’AFAC utilise régulièrement des statistiques pour faire des recommandations à la Chambre des communes, à des comités, de même que toutes les fois où l’on fait appel à notre expertise. Je conseille vivement à toutes celles qui en auront l’occasion de participer à l’enquête, pour nous aider à nous faire une idée de l’effet des programmes existants et à nous représenter les nouveaux services, programmes, services de santé et services sociaux dans les communautés et possibilités de développement économique nécessaires pour améliorer la qualité de vie des femmes autochtones et de leurs communautés ».

-30-

Pour obtenir plus d’information, contacter :

Lynne Groulx, directrice générale
1, rue Nicholas, 9e étage
Ottawa, ON K1N 7B7
Téléphone : 613-722-3033, poste 233
Sans frais : 1-800-461-4043
Courriel : [email protected]

L’Institut de la santé des Autochtones des IRSC annonce la nomination de Carrie Bourassa, Ph. D. à titre de directrice scientifique de l’ISA

OTTAWA (Ontario), le 13 janvier 2017 – L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) félicite Carrie Bourassa, Ph. D., qui vient d’être nommée directrice scientifique de l’Institut de la santé des Autochtones (ISA) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Mme Bourassa est membre du Conseil Riel des Métis de Regina (Riel Métis Council of Regina Inc. – RMCR, local no 34). Elle détient une maîtrise ès arts en science politique et un doctorat en études sociales de l’Université de Regina.

Titulaire de la chaire sur la santé des gens du Nord et des Autochtones à l’Institut de recherches d’Horizon Santé-Nord, à Sudbury (Ontario), Mme Bourassa a été professeure d’études en santé des Autochtones pendant 15 ans à l’Université des Premières Nations, à Regina. Actuellement membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada et du Conseil du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, elle avait été auparavant membre du Conseil consultatif de l’Institut de la santé des Autochtones des IRSC.

Mme Bourassa sera une chef de file aux IRSC dans le but de contribuer à l’atteinte de meilleurs taux de réussite pour les demandes de subvention de recherche sur les Autochtones et l’élaboration de stratégies pour former la prochaine génération de chercheurs autochtones par le développement des capacités et le mentorat.

« Vu le travail de sensibilisation effectué par Mme Bourassa par le passé en ce qui concerne les effets de la colonisation sur la santé des peuples autochtones, de même que la nécessité de dispenser des soins sécuritaires sur le plan culturel, nous avons confiance qu’elle deviendra une dirigeante énergique, au service de la santé des femmes et des filles autochtones au Canada », a commenté la présidente intérimaire de l’AFAC, Francyne D. Joe, qui ajoute : « Étant donné qu’elle a déjà travaillé en partenariat avec le programme Voies de l’équité PEEC (Partenaires pour l’engagement et l’échange des connaissances) de l’AFAC, nous sommes très heureuses et nous nous réjouissons à la perspective de collaborer à nouveau avec Mme Bourassa et l’Institut de la santé des Autochtones ».

-30-

Pour obtenir plus d’information, contacter :

Lynne Groulx
Directrice générale
1, rue Nicholas, 9e étage
Ottawa, ON  K1N 7B7
Téléphone : 613-722-3033
Sans frais : 1-800-461-4043
Courriel : [email protected]