Une conférence de presse sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées aura lieu le dimanche 31 janvier à 12 h HE à l’Université d’Ottawa

Une conférence de presse sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées aura lieu le dimanche 31 janvier à 12 h HE à l’Université d’Ottawa

L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC), l’Alliance canadienne féministe pour l’action internationale (AFAI) et la Revue juridique La femme et le droit (RJFD) seront les hôtes, les 30 et 31 janvier 2016, à l’Université d’Ottawa d’un symposium concernant l’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Quarante-cinq femmes de partout au Canada ― des femmes autochtones et des alliées ― rencontreront six experts internationaux en droits de la personne des Nations Unies et de la Commission interaméricaine des droits de l’homme pendant ce symposium privé. Y participera également Caroline Bettinger Lopez, conseillère à la Maison blanche sur la violence contre les femmes.

VEUILLEZ NOTER QUE : On peut assister à ce symposium sur invitation seulement, mais une conférence de presse aura lieu le dimanche 31 janvier à 12 h à l’Université d’Ottawa, au troisième étage de l’édifice Desmarais, à la salle DMS 3105. Nous encourageons vivement tous les médias locaux et nationaux à participer à cette activité médiatique sans précédent. Les médias peuvent s’attendre à être informés des idées et du dialogue qui ressortiront de ce symposium historique de deux jours.


CITATIONS

« Il s’agit d’une rencontre historique. C’est la première fois que le Canada accueille un groupe international de cette nature pour discuter des droits des femmes et des filles autochtones. Nous avons hâte d’examiner les façons dont une enquête nationale peut devenir un mécanisme concret et efficace qui permet de demander des comptes au Canada et de trouver de véritables façons de provoquer des changements systémiques. »
-Dawn Lavell-Harvard, présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC)

« L’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées constitue une entreprise extraordinaire. Des problèmes majeurs connus pour perpétuer la vulnérabilité des femmes autochtones à la violence comme les services policiers ainsi que les politiques sociales et économiques doivent être examinés. Nous croyons que ce symposium contribuera à mettre au programme certains de ces problèmes urgents. »
-Sharon McIvor, directrice générale de l’Alliance féministe pour l’action internationale (FAFIA-AFAI)

« La violence contre les femmes autochtones est une crise au Canada et nous ne pouvons pas l’ignorer. Et c’est exactement pourquoi nous sommes ici en fin de semaine; prêtes à nous y attaquer directement. »
-Fay Blaney, Downtown East Side Women’s Centre, militante féministe
 

―30―
 

CONTACTS MÉDIA :

Jenn Jefferys
Association des femmes autochtones du Canada
jjefferys@nwac.ca
+1 613-485-1988
Jackie Neapole
Alliance féministe pour l’action internationale
communications@fafia-afai.org
+1 613-619-1961

Please follow and like us:

l’AFAC conseille vivement aux survivants, aux familles et aux êtres chers de femmes et de filles autochtones disparues ou assassinées de participer activement aux consultations préalables à l’enquête

AVIS PUBLIC – PUBLICATION IMMÉDIATE

 

 

 

OTTAWA (Ontario), le 5 janvier 2016 – L’Association des femmes autochtones du Canada a appris que des consultations auront lieu à partir de le 6 janvier 2016 à Thunder Bay (Ontario) en préparation à l’enquête sur la disparition et le meurtre de femmes et de filles autochtones auprès des survivants, des membres des familles et des êtres chers de femmes et de filles autochtones disparues et assassinées. Entre autres représentants gouvernementaux élus, la ministre Carolyn Bennett sera au nombre des animateurs de ces réunions de consultation.

Les prochaines réunions de consultation préalables à l’enquête (notamment celle qui aura lieu demain à Thunder Bay) sont ouvertes aux survivants, aux familles et aux êtres chers de femmes et de filles autochtones disparues ou assassinées, ainsi qu’aux représentants d’organisations autochtones et d’organismes de première ligne.

Ne manquez pas cette occasion de vous faire entendre au niveau national. À cette fin, l’AFAC conseille vivement à tous ceux et celles qui sont disposés à le faire de participer à ces consultations régionales en personne ou en ligne.

Voici la liste des prochaines réunions prévues en date du 19 janvier 2016 :

 

  • Thunder Bay (Ontario) : le 6 janvier 2016
  • Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) : le 8 janvier 2016
  • Whitehorse (Yukon) : le 11 janvier 2016
  • Vancouver (Colombie-Britannique) : le 13 janvier 2016
  • Prince George (Colombie-Britannique) : le 15 janvier 2016
  • Halifax (Nouvelle-Écosse) : le 20 janvier 2016
  • Québec (Québec) : le 21 janvier 2016
  • Montréal (Québec) : le 22 janvier 2016
  • Iqaluit, Nunavut : le 29 janvier 2016
  • Toronto, Ontario : le 5 février 2016
  • Winnipeg, Manitoba : le 8 février 2016
  • Regina, Saskatchewan : le 9 février 2016
  • Saskatoon, Saskatchewan : le 10 février 2016
  • Edmonton, Alberta : le 11 février 2016
  • Calgary, Alberta : le 12 février 2016
  • Ottawa, Ontario : le 15 février 2016

 

Si vous êtes au nombre des survivants, des membres de la famille ou d’êtres chers de femmes ou de filles autochtones disparues ou assassinées et aimeriez assister à l’une de ces réunions, nous vous prions d’en aviser l’AFAC par courriel à l’adresse suivante : AADNC.EFFAAD-IMMIWG.AANDC@aadnc-aandc.gc.ca ou par téléphone au numéro sans frais 1‑877‑535‑7309.

Nous vous invitons également à consulter le site Web de l’enquête nationale.

L’AFAC continue de recommander avec insistance au gouvernement du Canada de consulter notre organisation, nos organisations sœurs ainsi que les autres groupes qui ont une connaissance particulière de l’expérience vécue par les Autochtones à toutes les étapes de la démarche en cours.

L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) est fondée sur l’objectif commun d’améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes des Premières Nations et des Métisses au sein des sociétés autochtones et de la société canadienne. À titre d’organisme national qui représente les femmes autochtones depuis 1974, l’AFAC a pour mandat d’accomplir l’égalité pour toutes les femmes autochtones au pays.

 

-30-

Pour en savoir davantage et pour les requêtes médiatiques, s’adresser à :

Jenn Jefferys – agente d’information
Association des femmes autochtones du Canada
+1 613-722-3033, p. 235 |  jjefferys@nwac.ca

Please follow and like us:

AVIS AUX MÉDIAS : L’AFAC participera à une réunion historique avec le premier ministre Trudeau

AVIS AUX MÉDIAS

 

L’AFAC participera à une réunion historique avec le premier ministre Trudeau

 


OTTAWA (Ontario), le 16 décembre 2015 – L’Association des femmes autochtones du Canada est honorée de rencontrer le gouvernement du Canada, aujourd’hui.

 

La présidente de l’AFAC, Dawn Lavell-Harvard, rencontrera le premier ministre Trudeau pour lui faire part de nos priorités sociales, économiques et politiques en tant que femmes autochtones de tout le Canada.

 

Une autre réunion, avec les ministres Carolyn Bennett, Patty Hajdu et Jodi Wilson-Raybould ainsi que les membres du conseil d’administration de l’AFAC de tout le Canada au sujet du travail crucial que l’AFAC a entrepris au cours des quatre décennies de son existence en tant qu’organisation et pour indiquer nos priorités en ce qui concerne l’enquête nationale qui aura lieu prochainement sur la question des femmes autochtones disparues et assassinées, sera également tenue cet après-midi.

 

Ces réunions historiques auront lieu sur la Colline du Parlement de 9 h à 16 h HNE.

 

Mme Lavell-Harvard sera à la disposition des médias après 16 h 30 HNE.

 

L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) est fondée sur l’objectif commun d’améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes des Premières Nations et des Métisses au sein des sociétés autochtones et de la société canadienne. À titre d’organisme national qui représente les femmes autochtones depuis 1974, l’AFAC a pour mandat d’accomplir l’égalité pour toutes les femmes autochtones au pays.

 

— 30 —

 

 
CONTACT MÉDIAS :

 

Jenn Jefferys
Agente d’information
Association des femmes autochtones du Canada
613‑485‑1988  |   jjefferys@nwac.ca

Please follow and like us: