Nikki Fraser, représentante jeunesse de l’AFAC pour la région Ouest, est au nombre de dix Canadiens choisis par CBC pour interviewer le premier ministre du Canada

Nikki Fraser, représentante jeunesse de l’AFAC pour la région Ouest, est au nombre de dix Canadiens choisis par CBC pour interviewer le premier ministre du Canada

 

OTTAWA (Ontario), le 1 février 2016 – Nikki Fraser n’est pas une jeune femme de 25 ans comme les autres. Cette jeune Autochtone dynamique, mère de deux enfants, est membre de la bande Tk’emlups Te Secwepemc (l’une des 17 que compte la nation Secwepemc). Elle est aussi notre représentante jeunesse pour la région Ouest de l’Association des femmes autochtones du Canada.

Par ses antécédents, la chaleur et la ténacité qui la caractérisent et son engagement infatigable à mettre fin à la violence envers les femmes et les filles autochtones, il y a longtemps que Nikki a attiré l’attention de l’AFAC. Elle a retenu également l’attention de la CBC (réseau anglais de Radio-Canada) et de tout le pays.

Nikki a été invitée à se rendre de sa province, la Colombie-Britannique, à Ottawa pour participer à un segment intitulé « Face to Face », de l’émission The National de la CBC, diffusée ce soir.

Nikki était au nombre de dix Canadiens de différentes régions du pays sélectionnés pour participer à ce segment de l’émission dans une rencontre individuelle avec le premier ministre Justin Trudeau. Elle et neuf autres personnes ont eu l’occasion d’interviewer le premier ministre à propos d’un sujet de leur choix. Dans le cas de Nikki, il s’agissait des femmes autochtones disparues et assassinées.

Félicitations, Nikki, et chi-miigwetch!

CITATIONS [traduction]

 

« Je fais ce travail en l’honneur de ma tante Dorothy, de ma cousine Samantha et des autres belles femmes et filles autochtones qu’on a volées à notre nation. Malgré la dure réalité que nous vivons, je continue de les honorer et de réclamer que justice soit faite. »

— Nikki Fraser, représentante jeunesse régionale de l’AFAC pour l’Ouest canadien

 

« Nikki a une énergie incomparable. Nous sommes très reconnaissantes de la compter parmi nous et nous sommes tellement fières d’elle, qui n’a pas hésité à porter cette question directement à l’attention du premier ministre. Tout le monde à l’AFAC t’applaudit, Nikki, pour ta bravoure et ton engagement sans faille envers la cause. Tu es une inspiration pour toutes les femmes et les filles – autochtones et non autochtones. »

— Dawn Lavell‑Harvard, présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada

 

L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) est fondée sur l’objectif commun d’améliorer, de promouvoir et de favoriser le bien-être social, économique, culturel et politique des femmes des Premières Nations et des Métisses au sein des sociétés autochtones et de la société canadienne. À titre d’organisme national qui représente les femmes autochtones depuis 1974, l’AFAC a pour mandat d’accomplir l’égalité pour toutes les femmes autochtones au pays. Pour faire un don à l’AFAC, voir le site Web de l’AFAC (nwac.ca).


 

―30―

 

Pour obtenir plus d’information et pour les requêtes médiatiques :

 

Jenn Jefferys
Agente d’information
Association des femmes autochtones du Canada
1, rue Nicholas, 9e étage, Ottawa (Ontario)  K1N 7B7
+1 613-656‑3016, poste 235
+1 613-485-1988 (cell.)
jjefferys@nwac.ca